Les commentaires de Mathieu, Roberto & Anthony sur les marchés Q4-2021

23 janvier 2022 | Mathieu, Roberto & Anthony


Partager

Commentaire trimestriel au 31 décembre 2021

Les marchés boursiers nord-américains ont très bien terminé l’année. L’attitude permissive du Président américain face au variant Omicron a redonné un dernier élan au marché des actions. Par contre, le rebond spectaculaire de l’économie en 2021 combiné aux problèmes liés à la chaine d’approvisionnement et du manque de main d’œuvre a entrainé des poussées inflationnistes. Conséquemment, l’année 2022 débute sous le signe d’une période de transition pour les politiques monétaires des banques centrales. Pour combattre les impacts de la pandémie, les gouvernements avaient mis en place des mesures expansionnistes sans précédent. À présent, ils doivent instaurer des politiques plus restrictives.

Le marché des taux d’intérêt reflète ces changements à venir. En effet, le taux de référence d’une obligation gouvernementale 10 ans est passé de 0.70% au début de l’année 2021 à 1,45% au 31 décembre 2021. Au 20 janvier, au moment d’écrire ces lignes, il se transige à 1,75%. À ce niveau, il est prévu que le taux préférentiel augmente à 4 reprises en 2022 (4 x 0,25% = 1%) et de 2 à 3 reprises (+0,50%, +0,75%) en 2023.

En conclusion, nos perspectives 2022 demeurent favorables envers les actions de grande qualité versus les revenus fixes, car l’économie sera encore robuste. Toutefois, nos attentes par rapport aux rendements globaux sont plus conservatrices étant donné que l’économie cherchera à digérer les données sur l’inflation et à intégrer les hausses de taux. Nous nous attendons donc à ce que la première partie de l’année soit plus volatile et que la deuxième soit plus ordonnée.

Résultats du 4ième trimestre 2021

Voici les résultats en $CAN des différents indices pour le trimestre se terminant le 31 décembre 2021: +6,47% pour l’indice canadien S&P/TSX, +10,65% pour l’indice américain S&P 500 et +2,05% pour l’indice Europe-Asie-Extrême-Orient. Pour ce qui est des revenus fixes, l’indice de référence FTSE TMX Canadian Bond a affiché un rendement de +1,47%. Fait à noter, l’appréciation du dollar canadien par rapport au dollar américain a eu un léger impact négatif de -0,3% sur les stratégies américaines au cours de la même période. Les résultats en dollars canadiens pour un portefeuille équilibré sont d’environ +5,15% pour les trois derniers mois et les rendements d’un portefeuille équilibré au cours des douze derniers mois se situent généralement entre +12% et +14% en CAD.

Résumé de notre conférence sur les Perspectives et opportunités 2022

Du 11 au 14 janvier derniers se tenait notre conférence annuelle sur les perspectives 2022. Nous avons eu accès à plus de 40 panélistes de 12 institutions financières différentes. Les thèmes abordés furent les taux d’intérêts, l’inflation, les meilleures idées de placements au Canada et aux États-Unis, la crypto-monnaie, l’avenir de l’internet et des médias sociaux et les placements alternatifs.

Voici quelques points saillants:

Hausse des taux d’Intérêts + hausse de l’inflation = Rotation des secteurs

Lorsque nous sommes dans une phase où les taux d’intérêts montent, les investisseurs refont leurs calculs sur l’évaluation des compagnies (prix de l’action = profit par action x un multiple). Actuellement, le marché boursier canadien se transige approximativement à un multiple de 22x les profits (indice TSX) et le marché américain (S&P 500), qui est composé à plus de 30% d’entreprises liées à la technologie, se transige à un multiple de 26x les profits.

L’une des conséquences des programmes de relance économique est que l’économie est devenue très forte au point où nous subissons une poussée inflationniste et anticipons maintenant que les taux d’intérêts montreront en 2022 et en 2023. Historiquement, quand cette phase du cycle économique se produit, les multiples ont tendance à se contracter particulièrement sur certains secteurs. Par exemple, le secteur technologique américain se transige à un multiple de 36x les profits tandis que le secteur bancaire américain se transige à 12x les profits. D’où provient cette différence? Elle s’explique par le fait que le potentiel de croissance des 2 secteurs n’est pas le même. Le potentiel du secteur de la technologie est beaucoup plus élevé, mais il se traduit bien souvent par des profits dans le futur (ex. dans 3 ou 5 ans). Les jeunes compagnies vedettes de la technologie investissent souvent de larges sommes d’argent aujourd’hui pour récolter des profits plus tard. Lorsque les taux d’intérêt sont très bas, les investisseurs sont plus patients, car le coût de renonciation n’est pas élevé. Par contre, lorsque les taux directeurs montent, ils deviennent moins enclins à payer des multiples élevés. Ainsi, les investisseurs deviennent plus sélectifs lorsque les conditions deviennent moins accommodantes et cela se traduit par une rotation des secteurs ou un déplacement vers des compagnies déjà profitables (ex. sortir du secteur technologique et se diriger vers des secteurs de style Valeur, tels les secteurs consommation, bancaire ou de l’énergie).

Compte tenu de la faiblesse des taux d’intérêts, les investissements alternatifs sont intéressants pour réaliser un rendement espéré plus élevé que l’inflation

Pour faire face au défi des faibles taux d’intérêts, notre groupe conseil RBC a mis sur pied une équipe dédiée à l’évaluation de stratégies d’investissements alternatifs. Cette équipe est dirigée par Mikhial Pasic, un collaborateur de longue date. L’objectif est d’utiliser l’expertise et la pensée critique du Groupe Financier Banque Royale pour vous offrir des stratégies éprouvées qui réduiront la dépendance des placements liés aux marchés boursiers et obligataires traditionnels tout en produisant des revenus espérés intéressants.

Trois types de stratégie seront disponibles en 2022:

  • Placements privés (Hamilton Lane – investissements directs dans des compagnies privées)
  • Placements privés immobiliers et infrastructures (RBC en partenariat avec la caisse de retraite de la province de la Colombie-Britannique BCI)
  • Placements dettes privées (Blue Owl Rock Income et PH&N Hypothèques)

À venir en 2023 :

  • Placements privés en immobiliers mondiaux
  • Placements privés dans des terres agricoles

Avantages des placements alternatifs:

  • Accès à des stratégies autrefois réservées aux caisses de retraite et aux investisseurs institutionnels
  • Rendements prévus intéressants, entre 4 et 8% selon le type de placement
  • Diversification de votre patrimoine avec des placements non-corrélés ou avec faible corrélation face aux marchés boursiers ou aux taux d’intérêts en vigueur

Inconvénients des placements alternatifs:

  • La liquidité des placements est plus restreinte, c’est-à-dire que les achats ou les ventes se font selon un calendrier prédéterminé seulement

Nous sommes très heureux de ce développement. Nous croyons que cette nouvelle est un autre témoignage de notre engagement à vous accompagner dans vos besoins financiers et à vous offrir des stratégies d’investissement éprouvées.

Voici quelques mises-à-jour des analystes de RBC CM sur des actions canadiennes que nous détenons dans notre stratégie d’actions :

Alimentation Couche-Tard: Une entreprise québécoise bien connue a maintenant un objectif clair d'être un chef de file de la transition énergétique des moteurs à combustion interne vers les véhicules électriques. Les opérations de la société en Norvège, le marché le plus développé au monde pour les véhicules électriques, sert de terrain d'essai pour les opportunités de revenus associées à la recharge électrique. Elles représentent également une occasion de tirer parti d'une tâche passive dans la vente croisée d'aliments et de boissons à un public retenu captif par un processus qui peut prendre trois fois plus de temps que le ravitaillement en carburant conventionnel. Couche-Tard a un bilan sain qu'elle peut utiliser pour financer des acquisitions et/ou racheter des actions. L’action se négocie actuellement au bas de sa fourchette à long terme du point de vue de l'évaluation.

Constellation Software: Les consolidateurs de logiciels canadiens ont une configuration macroéconomique intéressante en 2022, particulièrement en raison de la hausse des taux d'intérêt et les craintes d'inflation qui compriment les multiples, rendant les acquisitions plus attrayantes du point de vue de l'évaluation. Constellation a fait ses preuves dans le déploiement des flux de trésorerie disponibles via un modèle évolutif d'achat de sociétés de logiciels et de leur intégration dans la plateforme Constellation Software. De plus, la valorisation de Constellation est d'environ la moitié de celle des actions technologiques américaines, ce qui lui permet d'être partiellement isolée de la compression des multiples, si la tendance se poursuit.

Chemin de fer Canadien Pacifique: L'acquisition de Kansas City Southern par le Canadien Pacifique sera une opportunité de transformation si elle obtient l'approbation des autorités de réglementation. Selon nous, ce sera le cas. Les conditions pour les chemins de fer sont extrêmement favorables en ce moment : une forte demande et une capacité restreinte créent un pouvoir de tarification. Comme vous pouvez l'imaginer, la capacité d'une entreprise à augmenter les prix au niveau de l'inflation ou au-dessus est primordiale dans un environnement de plus en plus inflationniste.

Cargojet: si vous avez récemment expédié ou reçu un colis le lendemain, il y a de fortes chances qu'il ait été transporté dans un avion Cargojet. C'est l'acteur dominant dans l'espace canadien avec 95% des parts de marché. De plus, la pandémie a accéléré la croissance du commerce électronique et nous pensons que cette croissance se poursuivra, bien qu'à un rythme plus lent que depuis le début de 2020. Pour couronner cette opportunité de croissance séculaire, nous trouvons l'évaluation de Cargojet très convaincante, en particulier sur 3 à 5 ans.

Remarque : il s'agit de l'une des actions à plus petite capitalisation de notre portefeuille et, par conséquent, elle a une volatilité plus élevée.

Banques canadiennes: Les banques canadiennes ont commencé 2022 sur de bonnes bases et devraient bien performer. En effet, les provisions pour pertes sur créances seront probablement ajustées à la baisse et d'autres augmentations de dividendes et rachats d'actions sont attendues depuis que les régulateurs ont levé les restrictions sur les capitaux imposées au début de la pandémie. À cet effet, nous avons récemment ajouté BMO à notre stratégie d'actions canadiennes, car nous pensons que sa récente acquisition au sud de la frontière s'avérera à la fois stratégique et financièrement saine.

Il est important de noter que même si nous avons de fortes convictions sur toutes les sociétés mentionnées ci-dessus, le meilleur investissement d'un point de vue risque-rendement demeure un portefeuille bien diversifié.

Veuillez communiquer avec nous pour toutes questions ou commentaires.

Nous vous remercions pour votre confiance et vous souhaitons une saison hivernale des plus paisibles.

Mathieu, Roberto et Anthony

Ces renseignements ne constituent pas des conseils de placement et doivent être utilisés uniquement dans le cadre d’une discussion avec votre conseiller en placement de RBC Dominion valeurs mobilières Inc. Ainsi, votre propre situation sera prise en considération comme il se doit et les décisions prises seront fondées sur l’information la plus récente qui soit. Les stratégies et les conseils contenus dans le présent rapport sont fournis à titre de renseignements généraux. Les lecteurs devraient consulter leur conseiller lorsqu’ils prévoient mettre en œuvre une stratégie. Les taux d’intérêt, la conjoncture des marchés, les offres spéciales, les décisions en matière d’impôt ainsi que d’autres facteurs touchant les placements peuvent changer rapidement. Les renseignements contenus dans les présentes ont été puisés à des sources jugées fiables au moment où ils ont été obtenus, mais ni RBC Dominion valeurs mobilières Inc., ni ses employés, ses mandataires ou ses fournisseurs de contenu ne peuvent en garantir l’exactitude ni l’intégralité. Le présent rapport ne constitue pas une offre de vente ni une sollicitation d’une offre d’achat de titres et ne doit, en aucune circonstance, être interprété comme telle. Il est fourni sur la base d’une entente selon laquelle ni RBC Dominion valeurs mobilières Inc., ni ses employés, ses mandataires ou ses fournisseurs d’information n’acceptent de responsabilité ou d’obligation de quelque nature que ce soit à son égard. Les portefeuilles de RBC Dominion valeurs mobilières Inc. peuvent parfois inclure des titres mentionnés dans les présentes. RBC Dominion valeurs mobilières Inc.* et Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. * Membre-Fonds canadien de protection des épargnants. RBC Dominion valeurs mobilières Inc. est une société membre de RBC Gestion de patrimoine, division opérationnelle de Banque Royale du Canada. ® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada, utilisée(s) sous licence. © RBC Dominion valeurs mobilières Inc. 2022. Tous droits réservés.